If you do not see content of CU3ER slider here try to enable JavaScript and reload the page

jeudi 14 novembre 2013

Pour faire des cartes avec des points

Une des ambitions de Géoclip, c'est de faire de jolies cartes ! Sa grande spécialité : la cartographie thématique, pour représenter des données statistiques sur un fond géographique. Les modes de représentation les plus classiques sont les analyses choroplèthes ou en symboles proportionnels, bien adaptés pour cartographier des données statistiques.

Bien qu'encore minoritaires, d'autres représentations sont de plus en plus souvent utilisées : les représentations ponctuelles. Rien d'étonnant à cela, du fait qu'il est aujourd'hui devenu plus facile de géolocaliser précisément des listes de points, c'est-à-dire transformer des adresses postales en coordonnées géographiques. Du fait également de la généralisation de l'utilisation du GPS, outil aujourd'hui présent dans le moindre smartphone.
stations météo
localisation des stations
d'observation météorologique

Pour revenir à nos cartes avec des points, il est ainsi possible d'obtenir par exemple la représentation cartographique ci-contre dans France découverte. Cette carte montre la localisation des stations d'observation météorologique en France, à partir de données qui proviennent du site European Climate Assessment and Dataset.

Nos clients apprécient ainsi de pouvoir inclure dans leurs atlas et leurs observatoires des représentations localisant des établissements, des équipements, des points de vente ou autres points d'intérêt... Chaque point est localisé sur la carte par un symbole. Pour une représentation thématique, il est possible d'associer à chaque symbole, soit une catégorie, soit une quantité. Une catégorie sera représentée en faisant varier la couleur et/ou la forme du symbole. Une quantité sera représentée en faisant varier sa taille.

localisation des gares de voyageurs

Pour un administrateur d'un observatoire Géoclip, il est aisé d'inclure des couches géographiques constituées de points. Ces couches ponctuelles peuvent en outre aisément se superposer avec d'autres couches plus classiques, constituées de contours administratifs : communes, cantons, départements...

Côté utilisateur, en revanche, il n'est pas aussi facile d'importer des données ponctuelles. Il existe un moyen cependant, c'est d'importer un fichier au format kml. Par exemple, en important un fichier kml des gares dans France découverte, à partir du menu Charger > des données personnelles (obtenu aussi avec le raccourci P), on obtient la représentation cartographique ci-contre. En ajoutant en arrière-plan, un joli fond Open Street Map, on voit bien les gares se placer le long des voies ferrées.

Le kml est un format basé sur le langage de balises xml, utilisé par Google Maps et Google Earth. Le souci est qu'il n'est pas complètement normalisé. Les données associées aux points, pour faire une analyse thématique, ne sont pas toujours exploitables.

Pour remédier à cela, nous recommandons d'utiliser le format TJS, qui est une norme du W3C. TJS est également basé sur le standard xml et un fichier TJS est donc lisible avec un simple éditeur de texte. Toutefois, il s'agit d'un standard encore jeune, il n'existe donc pas encore d'outil facilement accessible pour générer des fichiers dans ce format. Mais cela ne devrait pas tarder, car ce format nous semble très prometteur, pour faciliter les échanges de données géolocalisées.

A titre d'exemple, vous pouvez :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire